La Douce Mélodie du Français de l'île Maurice

A Maurice vous entendrez parler créole, anglais, hindi... mais aussi le français, et celui ci risque de vous surprendre. Pour cette journée internationale de la francophonie, je vous présente ce français régional. Le 3 Décembre 1810, l'Ile de France capitulait devant les Anglais et pourtant la langue française orale est restée dans les coutumes. Elle a pris les couleurs de l'île, on oublie le "r", on rallonge les voyelles pour qu'elle soit plus fluide et son rythme est lent aux intonations marquées. Attention, la consonne finale se prononce."Qu'est ce que je vais te dire", "ça même" et tant d'autres expressions s'utilisent au quotidien. Les pronoms objet direct et indirect sont intervertis: "Je vais la dire de chanter". Pas d'erreur, c'est ainsi que le français régional de Maurice se parle. Allons à la découverte de ces mots français de l'île Maurice. 

Arrive (viens) j'ai une histoire à te raconter. Je te propose de casser une pause, oui de te reposer!
Des années de cela, eh oui il y a longtemps, je suis arrivée à Maurice. Maintenant tout ce qui est local est Mauricien. Je reste (habite) près d'un moulin, l'usine sucrière qui roule toujours. 
Alalila pour eureka! Etre plein  pour en avoir assez, voilà où nous partons aujourd'hui. A la découverte de ces mots français, utilisés un peu différemment ici! 
Si tu retournes (reviens) à Maurice, tu comprendras mieux! 
J'ai appris à cuire (cuisiner) ici! Un vocabulaire culinaire que l'on adopte vite. 
Déviré  pour renversé, c'est joli, imagé non? Utilisé aussi pour le riz, le bol déviré  est mon favori mais certains l'aiment brouilléCram cram  n'est pas cramé mais croustillant! Un plat qui a bon goût est gouté.  C'est mauvais top, signifie c'est très bon. A table, on utilise souvent une cuillère à bouche (cuillère à soupe).
Si tu fanes c'est que tu rates mais ne fanes  pas ton argent si non tu ne pourras pas t'acheter des gato piment..., pistaches bouillies ( cacahuètes) ou un pain fourré.
Les jours de fêtes on se fait beau! Lors d'une fonction (cérémonie), vous porterez votre linge de fête. Vous signerez des autographes avec une plume (stylo). Il y a de nombreux invités, cent à monter (au moins). Et le pavillon (drapeau) de Maurice a fière allure!
A la Saint Valentin ton galant  t'appelle mo gaté, tu es sa 35 et  il t'offre du senti bon. Peut être irez vous sauter la rivière, la traverser, dans tous les cas il va te sonner  (téléphoner) pour le rendez vous.

Le soleil casse les yeux, il fait chaud et on boit du thé frappé  avec une pipette (paille). Mais si un grain  (pluie) vous surprend, galopez  à l'abris. Au moins vous n'aurez pas besoin de votre lance  pour arroser les fleurs! 
Ma base  préférée pour écouter blaguer  (causer), c'est le chemin mais aussi au bazar (marché) pendant que j'achète mes légumes. La christophine devient chouchou, en gratin, on adore! Ma tente (panier)en est remplie!  Les enfants jouent à la boule et galopent ou mangent des calamindas , sucre filé rose le plus souvent, vendues en petits sachets, la barbe à papa! C'est très doux (sucré)! Les désordeurs, ces enfants qui ne tiennent pas en place sont souvent des faiseurs, vantards bien sûr, ils aiment badiner  avec des roches (cailloux). Ils vont tacher (être bloqué) à l'école et être punis si ils fouettent  leur sac à terre. C'est comme ça quand on fait des couillonnades (bêtises). Pas la peine de friser (froncer) le nez! Dans leur trousse il y a la tresse collante  pour scotcher et l'aiguisoir (taille crayon).
Les fruits ne se cueillent pas mais se cassent. Et si vous êtes maladroits vous les laisserez chaper de vos mains! Moi j'aime les grenadines, fruits de la passion. Quand on risse (tire) trop fort la branche, elle casse! 
Le courpas  vous le rencontrerez les jours de pluie, eh oui c'est l'escargot. Les bébêtes ciseaux  pinceront vos oreilles si vous n'y prenez pas garde. Si vous entendez parler de cariat, éloignez vos meubles, les termites attaquent! La chevrette se trouve dans les cours d'eau et non pas dans les prés, petite crevette que vous dégusterez avec joie! 
Quand l'alarme  sonne au petit matin, c'est votre réveil qui vous fait sauter, c'est définitivement pas chic. Surtout si le bébé dort dans son ber (berceau).

N'oubliez pas d'amarrer votre chien pour qu'il ne bourre  pas, comprenez ne se sauve pas si non vous le trouverez aucune part! Et vous serez dans une baise (problème), bonne raison de baiser la mare (se saouler) avec du rhum bien sûr ou des chopines  de bière! Et à force de marcher pour le trouver vous aurez des cloches (ampoules) aux pieds et vous devrez marcher avec une badine (canne).
Dans mon campement, comprenez ma résidence en bord de mer, les ouvriers font des cacades, de quoi s'arracher les cheveux sur la tête. Il fallait fouiller des trous pour accrocher les rideaux et changer les globes (ampoules) des lampes mais aussi les taquets (interrupteurs) pour les allumer. Pas facile de démailler (démêler)  les ficelles d'emballage. On a mesuré les lits avec une tresse (mètre) et pourtant les tapis de lit  sont trop petits. Au sol il y a du marbre, c'est le carrelage, même sous la varangue (véranda). J'ai du mettre arrière (reculer), ils n'ont pas ramassé (rangé) les clous et j'ai crevé les caoutchoucs (pneus) de mon auto! Il faudra les cuire (réparer par vulcanisation). Le caisson (coffre) est plein, on a mis les chopinettes (enjoliveur) dedans.
Je connais (sais) conduire mais quelques fois, je me suis perdue! N'oubliez pas d'enlever le frein à bras  quand vous démarrez, mais attendez que le robot (feu) passe au vert! Le virage devient contour, et c'est à la croisée que vous devrez choisir une direction, attention aux diversions, les déviations qui nous perdent. N'oubliez pas d'allumer les lanternes de votre voiture quand le soleil se couche. Le ciel est gros bleu  pendant la nuit il n'y a pas de tapage (bruit) sauf ceux qui trompent (klaxonnent).


J'espère que ce voyage au coeur des mots vous aura plu, n'hésitez pas à ajouter en commentaires les mots qui vous ont surpris.
Pour les curieux un travail de recherche passionnant sur les particularités du français régional de l'île Maurice, plus de détails par ici!


7 commentaires:

  1. mauricienne @ Strasbourg: J'ai MARI aimée, jai fait du bruit dans mon l'entouraze pour lire cette page! les nantis aimeront c'est sur! au plaisir

    RépondreSupprimer
  2. mArI Top Sa!! j'adore, ton blog est mari zoli, ISA MAURITIUS

    RépondreSupprimer

Merci d'y mettre votre grain de sel!